Papiers civils

Papiers civils

 

Leçon de rétro a découvert une initiative de reproduction de papiers français des années 40. Ces personnes font du bon travail. Interview avec l’un de ces faussaires de Rubriqu’Faussaire.

Depuis quand êtes vous interréssé par les années 40 ?

J’ai commencé les sorties pour ma part il y a une quinzaine d’années. Par le biais de mes grand- parents et de mes parents qui sont eux aussi férus d’histoire, et surtout de l’histoire militaire de la Normandie où je suis née. J’ai commencé par les randonnées et défilés véhicules, habillée tant bien que mal en enfant des années 40 (pas très démocratisé à l’époque), puis en uniforme allié. J’ai fais les marches, puis les spectacles et campements.

Pourquoi ?

Ma passion pour l’histoire est venue de là, et du coup, cette passion pour les années 30 – 40.

11093901_10153080297969234_834456173_n-2

Quel est votre philosophie ?

Philosophie, si j’en ai une, je dirais que l’historie vivante est la meilleure façon de présenter, faire comprendre ou apprendre l’histoire comparé aux livres d’école dont les programmes n’ont pas la possibilité de faire mesurer toute la complexité de l’époque.

C’est pour cela que mes centres d’intérêts en reconstitution se sont avérés plus tournés vers les institutions civiles et la vie civile de l’époque, qui me semble aussi importante que la situation militaire. Ce qui ne m’empêche pas d’approfondir l’aspect militaire en me penchant plus à même sur les troupes féminines navales de l’époque.

11303675_1436156906706443_2020323549_n

Quel sont vos projets futurs et prochains ?

Le projet de partager des documents civils afin d’en faire des reproductions et les mettre à disposition vient de plusieurs raisons. La première, on en trouve peu. On trouve facilement des reproductions de papiers américains ou allemands (militaire) de l’anglais éventuellement, mais le français reste dénigré. Quel comble.

Autre aspect, des collectionneurs se penchent de plus en plus sur le français, cela se démocratise, peut-être pour les mêmes raisons que moi, une compréhension de ce qu’ont pu vivre nos grands-parents et arrière-grands-parents. Suite au partage de plusieurs documents d’époque par d’autres collectionneurs, j’ai pensé que les fichiers vierges pouvaient être recherché par plus de monde que je ne pensais. J’ai commencé par partager un ou deux fichiers, mais cela allait être le bazar sur les groupes, donc j’ai décidé de centraliser sur une page.

Capture d’écran 2015-06-05 à 12.40.40

11419869_10153081729494234_531110522_n

11536873_10153081729404234_1731048795_nQui participe a votre projet ?

J’ai demandé à deux amis si l’aventure pouvait les intéresser, puisque l’un (Jérémy) fait aussi dans le faussaire puisqu’il fabrique des tampons et anime des stands de reproduction dans des représentations de campements résistant et David, collectionneur et passionné des uniformes de la gendarmerie, fait dans les laisser-passer et les affiches. J’espère peut-être d’autres personnes, parce que je ne pense pas que nous soyons les seuls qui faisons ce que nous pouvons pour faire revivre l’espace d’un temps des documents oubliés.

Sur les campements et présentations, l’intérêt d’avoir des reproductions de papier n’est pas seulement pour un aspect personnel. On les utilise pour qu’ils deviennent des supports de souvenir pour les visiteurs. On les immerge un peu plus dans la période et on laisse une trace auprès des visiteurs. Pour les plus jeunes, c’est en même temps un rappel de ce qu’ils ont pu apprendre sur le site en voyant le laisser-passer ou la carte d’identité qu’on a pu leur faire.

Je ne sais pas ce que cela peut devenir par la suite. J’espère que d’autres pourront contribuer à cette page en partageant avec nous des documents. Je ne cherche pas à en tirer de bénéfices ni quoi que ce soit de similaire, juste que ça devienne une plateforme de partage, une bibliothèque accessible à tous.

Capture d’écran 2015-06-05 à 12.48.13

Contact :

Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *