Comment réussir sa reconstitution historique ?

Comment réussir sa reconstitution historique ?

Réussir sa reconstitution historique demande du temps, de la précision et surtout de la passion !

Se documenter

Pour coller au mieux avec la réalité des années 40, il est nécessaire de se documenter un minimum. Prenez du temps et cherchez sur le Net des images des années 40 : magazine de mode, photo de famille, publicité, documentaire historique. C’est un de mes secrets pour une bonne reconstitution historique. Voici mon tableau Pinterest

Pour aller au plus simple et au plus rapide, allez sur le guide de Leçon de rétro afin d’ être sûr(e) de vos sources. Dans votre recherche, vous pouvez mettre de côté les modèles qui vous plaisent le plus.

Réfléchir à la personne que l’on souhaite incarner en reconstitution historique

Est-ce que vous voulez être de la classe supérieure comme une bourgeoise, de la classe moyenne comme une secrétaire ou plutôt de la classe paysanne/ ouvrière ?

Tenues de l'été 1945, bourgeoise.
Tenues de l’été 1945, bourgeoise.
Bourgeoises aux galeries Lafayette à un cocktail de bienfaisance.
Bourgeoises aux galeries Lafayette à un cocktail de bienfaisance.
Bourgeoise aux galeries Lafayette sur la terrasse
Bourgeoise aux galeries Lafayette sur la terrasse

Dans la classe supérieure, les robes ouvragées, les tailleurs & de délicats chapeaux sont la norme. 

Une secrétaire aura plutôt tendance à porter des vêtements sobre & sérieux.

Vie à la ferme années 40
Vie à la ferme années 40

Une fille de ferme sera coiffée et habillée pour le travail physique en extérieur avec un tablier.

Savez-vous coudre ? 

Si c’est le cas, c’est super vous avez à remonter le temps entre les doigts. Une fois que le patron est dessiné ou acheté (demandez conseil à Jessica) il ne vous reste plus qu’à choisir les tissus comme montré ici ou listé dans le lexique des tissus années 40. Puis de coudre. 

Cela prend du temps, mais c’est beaucoup moins cher qu’un véritable vêtement des années 40. Le but n’est pas de vous ruiner, mais de vous faire plaisir.

Je ne sais pas coudre

Avez-vous envie d’apprendre ? Si oui. Prenez quelques cours à côté de chez vous. Vous allez voir c’est merveilleux, vous allez prendre confiance en votre passion. Ou alors prenez des cours à distance avec Jessica. 

Si vous ne le souhaitez pas apprendre, vous pouvez-vous rendre dans ces boutiques.

Paris : 

Chez poupoule : 21, rue Rodier – 75009 Paris Coup de coeur !

Mamie : 73 rue de Rochechouart- 75009 Paris.

Casablanca : 17 rue Moret – 75011 Paris

Mamie blue : 69 rue de Rochechouart – 75009 Paris

Mamelle Swing : 35 rue du Roi de Sicile – 75004 Paris

J’ai visité personnellement ces boutiques, elles font partie d’une sélection.

Et voici un reportage sur “Chez poupoule”, cliquez ici

Toulouse :

Groucho Vintage :  1 Place de la Bourse – 31000 Toulouse

Les autres villes

Pour les autres villes, je n’ai pas trouvé de boutique où vous pouvez avoir des tenues pour vos reconstitutions. Car la plupart des friperies commencent aux années 60 comme à Bordeaux. Donc, vous pouvez vous risquez à trouver des vêtements qui ressemble au années 40, mais cela peut faire un mauvais style.

Autre solution pour sa reconstitution historique

Tu peux faire faire ta tenue par une couturière. Mais cela peut vous coûter plus cher que si tu le fait toi-même.

Pour une robe des années 40 faite maison.

Prix moyen

Tissu 3 mètres: 15 x 3 = 45 €

Mercerie: 15 €

Main-d’oeuvre: 0 €

Total: 60 €

Fabriqué par une couturière
Prix moyen

Tissu 3 mètres: 15 x 3 = 45 €

Mercerie: 15 €

Effectif: 20h x 12 € = 240 €

Total: 300 €

Cela fait une différence de 240 €! Autant d’argent dans une robe, alors que l’on pourrai en avoir 4 faite maison !

Conclusion

Une fois la tenue complète. Sortez et profitez-en! N’hésitez pas à me contacter pour me montrer vos tenues.

Photo: Philippe Lejeune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *