Le livre est une source d’information fiable pour préparer vos reconstitutions. Je le consulte surtout l’hiver quand je suis en recherche de nouvelles tenues pour les sortie durant la belle saison. Voici ceux que j’utilise le plus souventEn savoir plus >

Quand on trouve un vêtement ancien, on est tout joyeux et on a qu’une hâte ; l’essayer et le situer dans le temps. Voici des conseils pour vous aider Etape 1 – le visuel  Facile à voir entre un vêtement ancien de 1880 et 1950. La coupe, le style et la fabrication sont de sérieux indices. Il faut trouver, lire, observer les magazines de modes de toutes les époques pour pouvoir situer un vêtement par son style. Observer les éléments qui ont le plus changé : Les épaules et les cols. Observez les boutons, les matières naturelles : nacre, ambre, bois, verre, porcelaine sont plusEn savoir plus >

Voici des conseils rapides pour bien choisir son tricot 1940-1945 L’époque est au tricot. Sa fabrication est à la portée de tous sans distinction d’âge. Rapide et facile à prendre, le tricot nécessite peu de matériel. Deux aiguilles à tricoter et bien entendu de la laine, suffisent à la réalisation d’un gilet un pull. Pour tricoter, juste la position assise est requise, pas besoin d’endroit spécifique. Lors des bombardements, dans les caves, les abris, on tricote pendant de longues heures. Même les enfants s’y mettent, car c’est une activité qui les apaisent, ils fabriquent en général des écharpes. La laine se fabrique à partir deEn savoir plus >

Conseils en reconstitution historique pour bien débuter La robe est la pièce maîtresse dans le vestiaire féminin. Il y a différents styles : les robes de jour, de travail, les tabliers. Robe de jour Ces robes dites d’intérieur sont d’une élégance très variée et se déclinent de tout style, il n’y a pas de modèle standard. La femme la porte au bureau, à la maison, aux tâches ménagére ainsi que pour le repos ami aussi pour des réunions entre amis ou en famille. Même si la forme et la matière sont simples, cette robe est joliment agrémentée d’éléments de mercerie : noeud, dentelle, broderie … ÀEn savoir plus >

Certaines d’entre vous débute en couture, vous rencontrez le problème d’achat du patron. Voici deux conseils. Lequel ? Où acheter? Dans la boutique  Dans votre mercerie En brocante etsy wearing history   J’espère que cela vous aideraEn savoir plus >

  Un client m’a commandé un robe libération, il voulait une robe qui “à été faite à la maison, quelques jours avant la libération”. Après plusieurs heures de recherches, je trouve cette photo.     Cette forme de robe m’a fait pensé à un de mes patrons. J’ai modifié le col, pour qu’il soit en V comme Victoire ! Et réduis l’ampleur du bas de la robe. Après 15h de travail, je suis fière de vous montrer le résultat !   Robe faite main sur demande, prix sur devis.<  En savoir plus >

Nous sommes dans un petit village, les looks doivent être simples et moins étudié qu’a la ville. Voici quelques suggestions. Couturière du villageTurban : Nini gambette Veste : Modes (Bruxelles) Jupe : Leçon de rétro FermièreRobe : Leçon de rétro Veste : perso Résistante Béret : perso Pull : Grout (toulouse) Sac militaire : perso Pantalon militaire : marché saint michel Mariée Robe : Leçon de rétro Demoiselle d’honneur Chapeau et robe : Leçon de rétro Libération Au centre Veste :  Leçon de rétro Robe :  Leçon de rétroEn savoir plus >

Chaque décennie à son style de jupe, voici un tour d’horizon pour vous inspirer de la mode des années 40 et 50. Années 40 Durant ces années de guerre la jupe n’est pas très ample. On va de la jupe droite à la jupe à plis. Souvent accompagné d’une veste ou d’un manteau. Mais dès 1947, la jupe large apparait dans les magazines féminins. Jupe typique des années 40. À la fin des années 40, on voit apparaitre des jupes large Années 50 Le jupe ample est entrée dans la garde robe des femmes. On la mets pour toutes les occasions. La jupe droite resteEn savoir plus >